Guide des matières et fibres textiles

Il n’est pas toujours évident de s’y retrouver parmi toutes les fibres et matières disponibles dans l’industrie textile.

Nous avons réalisé un guide des fibres textiles afin que vous puissiez vous y retrouver et choisir la bonne matière pour vos vêtements.

1 – La différence entre fibres naturelles et fibres chimiques (synthétiques)

Les fibres textiles peuvent être classées en deux grandes catégories. D’un côté les fibres naturelles, de l’autre les fibres chimiques.

Les fibres naturelles sont obtenues par transformation d’une matière naturelle végétale (coton, lin, chanvre etc.) ou animale (laine, cuir etc.).

Les fibres chimiques quant à elle sont divisées en deux. D’un côté les fibres artificielles de l’autres les fibres synthétiques. Les fibres artificielles sont issues de la transformation chimique d’une matière naturelle (bois, plante etc.) tandis que les fibres synthétiques proviennent elles du pétrole.

2 – Les fibres naturelles

a – liste des matières végétales

  • coton
  • lin
  • chanvre
  • kappok
  • ortie
  • ramie

b – liste des matières animales

  • cuir
  • laine mérinos
  • alpaga
  • mohair
  • cachemir
  • soie
  • angora

3 – Les fibres synthétiques

a – les matières artificielles

  • viscose
  • lyocell (Tencel)
  • modal
  • Cupro
  • Acétate
  • Piñatex (cuir d’ananas)

b – les matières synthétiques

  • Polyester
  • Elasthanne
  • Polyamide
  • Acrylique

4 – Les matières à privilégier pour l’environnement

La première chose que l’on pourrait penser c’est que les matières naturelles sont meilleures pour l’environnement que les matières chimiques. Hélas, ce n’est pas toujours le cas car certaines matières naturelles demandent énormément d’eau, d’énergie et de pesticides pour être cultivées.

  • Le coton recyclé

Le coton recyclé provient de chutes de production ou bien de vieux vêtements. Il a un bilan environnemental très intéressant car il ne consomme pas d’eau et demande moins d’énergie (électricité) que le coton traditionnel.

  • Le coton bio

La culture de coton consomme énormément de pesticides et d’eau. Le coton bio (organique) est donc une bonne alternative car il n’utilise pas de pesticides et consomme jusqu’à 60% d’eau en moins.

Pour vous assurer que vos vêtements ont été réalisés en coton bio, il existe le label GOTS (Global Organic Textile Standard).

  • Le Tencel

Le Tencel est une marque déposée appartenant à la famille du Lyocell (fibre artificielle réalisée à partir de cellulose de bois). Le Tencel est issu du bois d’eucalyptus et assure que le bois utilisé pour la production provient de filière durable.

  • Le lin

Le lin est une plante cultivée en Europe (la France est le premier producteur de lin) qui ne demande que très peu de ressources c’est donc une fibre très écologique.

  • La laine

La laine non traitée avec des produits chimiques est une matière assez écologique. Les problématiques de la laine reste les conditions d’élevages et l’impact de l’élevage sur l’environnement.

  • La soie

La soie nécessite souvent l’utilisation de pesticides et le fil de soie est récolté majoritairement en ébouillantants les larves de Bombyx.

Il existe tout de même une filière de soie sans pesticide (label GOTS) et il est possible de récupérer le fil de soie après l’éclosion des chrysalides afin de ne pas devoir ébouillanter les larves.

5 – Les matières à éviter

  • polyester, polyamide et toutes les matières synthétiques

Les matières synthétiques sont très nocives pour l’environnement aussi bien pendant la fabrication que pendant leur cycle de vie.
En effet, en plus de leur fabrication à partir de pétrole, ces matières relâchent à chaque lavage des microparticules plastiques qui finissent dans les océans. Ces microparticules sont une catastrophe pour la biodiversité.

  • la viscose

La viscose bien qu’étant issue d’une matière naturelle demande l’utilisation de produits chimiques dans son procédé de fabrication.

Ces produits chimiques sont très mauvais pour l’environnement et pour notre santé. La viscose n’est donc pas une matière à privilégier.

  • Coton

La culture traditionnelle du coton consomme beaucoup d’eau et de pesticides. C’est donc une matière à éviter.

Privilégiez le coton bio ou le coton recyclé.

6 – Quelles matières choisir pour vos vêtements

a – Matières à privilégier pour vos pulls, manteaux et vêtements d’hiver

En hiver, privilégiez essentiellement la laine pour vos pièces chaudes (manteaux, pulls etc.). La laine a des propriétés thermo-régulantes et c’est un excellent isolant.

C’est à dire qu’elle vous gardera au chaud sans pour autant vous faire transpirer.

Pour vos couches inférieures (tee-shirts et chemises), choisissez également des matières respirantes afin de ne pas transpirer. Le coton, la laine ou le Tencel seront des alliés parfaits.

b – Matières à privilégier en été

En été, évitez surtout les vêtements synthétiques (de toute façon si vous avez bien lu l’article, évitez presque systématiquement les vêtements synthétiques car leur impact sur l’environnement est catastrophique) qui vous feront transpirer.
Privilégiez des matières légères et naturelles comme le Tencel, le lin, le coton bio ou bien le chanvre.
Les propriétés thermo-régulantes de la laine en font également un excellent allié pour les chaudes journées d’été.

c – Matières à privilégier pour des vêtements techniques

Les vêtements techniques représentent la seule exception pour laquelle les matières synthétiques peuvent parfois être à privilégier.

En effet, les matières synthétiques ont des propriétés intéressantes notamment concernant l’imperméabilité ou bien la résistance aux déchirures.

Il est donc possible de porter des vêtements en synthétiques quand il s’agit de vêtements de sport ou bien de vêtement de protection (pluie, chocs etc.).

En revanche, si vous utilisez des vêtements en synthétique, pensez toujours à les laver dans un sac Guppyfriend permettant de retenir les microparticules plastiques.

En espérant que ces quelques conseils vous auront aidé à y voir plus clair et à mieux comprendre la composition de vos étiquettes.

“Achetez moins mais mieux”