Fast Fashion, stoppons ce désastre

stop fast fashion

Sommaire
1 – Qu’est-ce que la Fast Fashion ?
2 – Quelles sont les conséquences de la Fast Fashion ?
3 – Les marques de Fast Fashion peuvent-elles devenir éco-responsables ?
4 – Les alternatives à la Fast Fashion


1 – Qu’est-ce que la Fast Fashion ?

“Fast Fashion” en français signifie “mode rapide” mais nous pourrions également ajouter le terme “jetable.

La Fast Fashion est une expression qui désigne une partie des acteurs de l’industrie vestimentaire cherchant à renouveler toujours plus rapidement leurs collections. Ces marques proposent un large choix de vêtements à bas prix se renouvelant en continue. 

Pour vous citer quelques marques de Fast Fashion : H&M, Forever 21, Zara, Primark, Mango etc.


2 – Quelles sont les conséquences de la Fast Fashion ?

a – les conséquences environnementales et sociales

  • Pollution des cours d’eau
  • Travail des enfants
  • Exploitation des ouvriers pour un salaire de misère (on pense tristement à l’histoire du Rana Plaza en avril 2013)
  • Utilisation de pesticides entraînant de graves problématiques de santé dans certaines régions du monde
  • etc

Nous pourrions continuer de vous en citer encore beaucoup car la liste est très longue.

Un exemple des ravages de l’industrie de la mode avec la pollution d’un cours d’eau suite aux déversements de produits chimiques.

La fast fashion est une catastrophe sociale et environnementale car elle cherche à produire toujours plus vite sans se soucier des conséquences sur les hommes et la planète.

Lorsqu’une entreprise de la Fast Fashion fabrique un t-shirt, son objectif principal est de le vendre le moins cher possible tout en le faisant produire rapidement.
Dans ces conditions, il est évident que la préservation de la planète et la santé des employés sont des points relayés au second plan car ils augmentent les coûts et le temps de développement d’un produit (il est toujours plus rapide de fabriquer une collection lorsque les employés travaillent 70 heures par semaine et non 35).

b – les conséquences sociétales

La Fast Fashion a également comme conséquences d’avoir fait perdre aux consommateurs toute réalité sur le juste prix des vêtements.

Non, il n’est malheureusement pas possible d’acheter un t-shirt à 3 euros ou un jean à 5 euros sans répercussion catastrophique derrière pour les travailleurs ou l’environnement. Il est important de comprendre que ce que la Fast Fashion a fait croire aux consommateurs n’est plus possible si nous souhaitons préserver notre planète.

Il est urgent de revoir nos modes de consommation pour acheter moins souvent mais de meilleure qualité.

Chaque année de nombreux vêtements sont jetés et finissent dans des décharges à l’autre bout du monde.

Il est également urgent que l’on exige plus de transparence à ces acteurs qui se croient souvent tout permis et qui ne cessent de tromper le consommateur.


3 – Les marques de Fast Fashion peuvent-elles devenir éco-responsables ?

Zara, H&M, les marques de la Fast Fashion mettent en place de nombreuses campagnes marketing pour essayer de redorer leur image auprès des consommateurs (coucou le greenwashing). 

Une image marquante de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh en 2013

Utilisation de polyester recyclé, de nouvelles fibres textiles comme le modal, de coton bio… elles redoublent d’imagination et d’inventivité quand il s’agit de communiquer sur une production plus “green” mais malheureusement tant qu’elles ne modifieront pas leur modèle économique, ces marques ne pourront jamais se proclamer “éco-responsables”.

Le modèle économique de production de volume (impliquant souvent de la surproduction) pour vendre à des prix toujours plus bas n’est pas viable car il est basé uniquement sur la vitesse de production et la consommation démesurée. 

En incitant les gens à consommer toujours plus, les marques de Fast Fashion ne vont pas dans le bon sens et ne peuvent donc pas se proclamer éco-responsables.

Pour que l’industrie de la mode devienne plus éco-responsable, il faut acheter beaucoup moins, acheter mieux (regarder derrière l’étiquette et exiger de la transparence), privilégier l’occasion et garder ses vêtements plus longtemps (faire des réparations lorsque c’est possible au lieux de racheter une nouvelle pièce).

Ces pratiques prônent une baisse de la consommation et vont à l’encontre du modèle de la Fast Fashion ce qui rend très difficile voire impossible une évolution de ces marques vers une production plus éco-responsable.


4 – Les alternatives à la Fast Fashion

Lorsqu’on a un petit budget, il n’est pas toujours évident de s’habiller cependant alimenter les caisses de la fast fashion n’est pas non plus une solution viable car cela veut dire soutenir un système que nous n’acceptons pas.

a – La meilleure alternative à la fast fashion : l’occasion

La meilleure alternative à la fast fashion pour les petits budgets reste l’occasion.
L’achat d’occasion reste le plus écologique car il ne consomme pas de nouvelles ressources étant donné que les vêtements ont déjà été produits.

Les vêtements d’occasion ne sont pas réservés uniquement aux petites bourses car on y trouve de nos jours toutes les gammes de prix et toutes les qualités (il est possible de trouver des chemises haut de gamme d’occasion à un prix très abordable).

Quelques sites pour acheter des vêtements d’occasion : vinted, vestiaire collective, vide dressing, once again etc.

b – Achetez moins mais mieux

Quand on n’a pas beaucoup de moyen, il est important de revoir notre façon de consommer pour éviter d’acheter chez les marques de Fast Fashion.
Avant chaque achat il faut se poser la question “est-ce que j’en ai vraiment besoin?” car les vêtements qui nous coûtent le plus cher sont surtout ceux qu’on ne porte pas. En 2010 déjà, une étude indiquait que ⅔ des français avaient chez eux des vêtements non utilisés (https://staticswww.bva-group.com/wp-content/uploads/2017/02/fichier_resultats_de_letude_avril_2010935b0.pdf).

Consommer mieux ça veut dire également faire attention à la qualité des vêtements que l’on achète. Investir un peu plus d’argent pour acheter un vêtement car il a été produit de manière plus équitable et qu’il est de meilleure qualité peut s’avérer payant car il durera potentiellement plus longtemps qu’un vêtement bas de gamme acheté dans une enseigne de Fast Fashion.

De nombreuses marques essaient de faire les choses bien et prônent une consommation plus raisonnée : Hopaal, Loom, Bonne Gueule, Knowledge Cotton Apparel, Veja…
Le prix des vêtements proposés est évidemment plus élevé que pour la fast fashion mais malheureusement cela représente bien souvent le coût réel d’un vêtement.

c – Prenez-soin de vos vêtements 

Pour éviter d’aller tous les mois chez H&M, il est également important d’apprendre à entretenir ses vêtements.

Terminé les lavages en machine à plus de 30 degrés et les passages au sèche linge car ces pratiques abîment les vêtements et réduisent leur durée de vie. 

Un vêtement dont on prend soin durera beaucoup plus longtemps et coûtera donc proportionnellement beaucoup moins cher.

d – Réparez-vos vêtements

Non une chemise avec un bouton en moins n’est pas bonne à jeter à la poubelle, non une petite déchirure ne signifie pas la fin de vie d’un pantalon… 

Nous avons été habitués à remplacer nos vêtements au moindre soucis plutôt que d’essayer de les réparer.

La réparation coûte pourtant beaucoup moins cher que d’acheter du neuf et permet de prolonger grandement la durée de vie des vêtements.

Pensez-donc à aller voir le réparateur à côté de chez vous, vous ferez fonctionner l’économie locale et en plus vous ferez d’importantes économies sur votre budget vêtements.

e – Location de vêtements

Bien que très peu développée pour le moment, la location de vêtements est un modèle qui a de l’avenir.

La location de vêtements est intéressante car elle implique plus de responsabilités pour les marques qui doivent tout faire pour que le vêtement dure afin de pouvoir être rentable (si le vêtement s’abime trop rapidement il devra être changé fréquemment et cela entrainera un coût important pour la marque).

Ce modèle fonctionne actuellement pour les vêtements de luxe ou les robes de mariée car ce sont des pièces qui coûtent très cher à l’achat. Malheureusement ce modèle est encore trop peu développé pour des vêtements du quotidien car il est difficilement rentable.

La marque Mud Jean propose depuis 2013 un jean en location. Le tarif est relativement élevé en proportion à l’achat d’un jean neuf mais c’est une très belle initiative qui va dans le bon sens et qu’il faut souligner.


D’autres articles qui pourrait vous intéresser :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *