Pourquoi il est urgent d’acheter moins de vêtements ?

Pourquoi acheter moins de vêtements

Vous êtes peut-être en train de vous dire, n’est-ce pas paradoxal qu’une marque de vêtements nous incite à acheter moins de vêtements ?

De notre côté, on pense que c’est notre devoir d’être le plus transparent possible et d’informer les citoyens sur toutes les problématiques de l’industrie textile. Et aujourd’hui, l’une des problématiques majeures de cette industrie (et de bien d’autres industries également) c’est qu’elle nous pousse à toujours acheter plus de vêtements même si nous n’en avons pas besoin.

Comment envisager de continuer de produire toujours plus de vêtements dans un monde où les ressources naturelles ne sont pas inépuisables et s’amenuisent de jour en jour ?


Sommaire
1 – Pourquoi acheter moins de vêtements : les chiffres
2 – Acheter moins de vêtements mêmes s’ils sont éco-responsables ?
3 – Pourquoi achète-on autant de vêtements ?
4 – Repenser notre modèle économique pour limiter les achats de vêtements
5 – Nos conseils pour acheter moins de vêtements


Pourquoi acheter moins de vêtements : les chiffres

  • La mode est le 5e plus gros émetteur de gaz à effet de serre
  • L’industrie textile émet 1,7 milliards de tonnes de CO2 par an, si c’était un pays ce serait donc le 5e plus gros pollueur derrière la Chine, les EU, l’Europe et l’Inde.
  • 100 milliards de vêtements sont vendus chaque année dans le monde et la production a doublé entre 2000 et 2014
  • Le textile est le 3ème consommateur d’eau dans le monde après la culture du blé et du riz.
  • 70% des fibres synthétiques proviennent du pétrole
  • 500 000 tonnes de microplastiques sont relâchées dans l’océan chaque année à cause du lavage de nos vêtements en synthétique (l’équivalent de 50 milliards de bouteilles plastique).
  • 0,32 $/heure et 0,55$/h ce sont les salaires moyens des ouvrier.e.s du textile au Bangladesh et au Pakistan.
  • 579 travailleurs sont morts dans des incendies d’usine au Bangladesh entre 2009 et 2013.
  • On se débarrasse de 4 millions de tonnes de textile chaque année en Europe
  • Moins de 1% des tissus qui composent nos vêtements sont recyclés pour en faire de nouveau.

Source : Le parisien , WWF , Statista , Ademe le revers de mon look, Ademe la mode sans dessus dessous

Et des chiffres qui font peur et ne sont pas agréables à lire, il y en a encore beaucoup.

Ils sont essentiels pour nous faire prendre conscience que chaque achat d’un nouveau vêtement a une répercussion sur la planète (et dans certains cas contribue à l’exploitation de travailleurs en situation plus que précaires).


Acheter moins de vêtements même s’ils sont éco-responsables ?

L’éco-conception est un sujet essentiel mais insuffisant.

Coton biologique, lin, laine recyclée… ces matières se démocratisent de plus en plus dans l’industrie textile et c’est une excellente chose. Les techniques de recyclage continuent également sans cesse de s’améliorer et la qualité des matières recyclées est bluffante.

Mais le problème avec toutes ces nouvelles matières éco-responsables, c’est qu’on oublierait presque qu’elles ont également eu besoin d’être cultivées, récoltées, teintées, tissées puis confectionnées pour en faire un vêtement ce qui demande de l’énergie, de l’eau et émet une quantité plus ou moins importante de CO2 (les matières recyclés n’ont pas besoin d’être cultivées mais elles demandent un tri minutieux et un process de recyclage complexe et gourmand en énergie. Pour en savoir plus, vous pouvez aller voir notre article sur le recyclage du coton).

Il ne faut donc surtout pas oublier qu’un vêtement éco-conçu a également un impact sur l’environnement et l’éco-conception ne doit pas être une excuse pour continuer d’acheter autant de vêtements (surtout lorsque l’on sait que la grande majorité ne sort jamais de nos placards).

D’un point de vue impact sur l’environnement, il sera plus écologique d’acheter une chemise de Fast Fashion plutôt que 2 chemises Les Optimistes. Car 2 chemises, cela  veut dire 2 fois plus de matières, d’accessoires, d’énergie pour la confection, le transport… enfin vous avez compris.

PS: On ne parle pas ici de l’impact des conditions de travail désastreuses des ouvrier.e.s du textile employé.e.s par la Fast Fashion mais uniquement de l’impact environnemental des produits. Ces problématiques sont toutes aussi importantes et on ne vous incite évidemment pas à aller acheter vos vêtements dans une ancienne de Fast Fashion.

Il est donc primordial de continuer à privilégier l’éco-conception mais il est encore plus urgent de réduire notre consommation de vêtements (les deux ne sont évidemment pas incompatibles).


Pourquoi achète-on autant de vêtements ?

La question qu’on peut se poser est pourquoi nous achetons autant de vêtements dont nous n’avons pas forcément besoin ?

Difficile d’incriminer le consommateur qui bien souvent ne fait que subir les campagnes marketing. Pensées pour créer de faux besoins, ces campagnes marketing nous incitent toujours à consommer davantage.

Il y a de nombreuses raisons qui nous poussent à acheter des vêtements dont nous n’avons pas besoin : la recherche de confiance en soi, être à la mode, s’inclure dans un cercle social etc.

En achetant de nombreux vêtements, nous avons l’impression de nous satisfaire, de combler un besoin mais en fait nous entrons dans une spirale et ce besoin n’est jamais vraiment comblé.


Repenser notre modèle économique pour limiter les achats de vêtements

En tant que marque de vêtements, on a une part de responsabilité dans cette consommation démesurée et on a donc un rôle à jouer.

Notre rôle est d’informer (comme on essaie de le faire avec cet article) et de proposer des solutions pour réduire la consommation de vêtements.

Avec Les Optimistes, on a déjà travaillé sur plusieurs points pour ne pas inciter à la consommation :

  • Une communication raisonnée (nous faisons peu de publicité)
  • Des vêtements durables (on préfère mettre notre budget publicité dans la qualité de nos vêtements)
  • Des vêtements intemporels (fini les nouvelles collections chaque semaine)
  • Des articles pour vous aider à réduire votre consommation et pour vous aider à prolonger la durée de vie de vos vêtements.

Pour prolonger la durée de vie de vos vêtements, vous pouvez lire notre article sur “les retouches et réparations possibles sur un vêtement” et si vous n’êtes vraiment pas manuel on vous propose une liste de retoucheurs de vêtements à Paris et ailleurs en France.

Et on réfléchit également à de nouvelles solutions :

  • Proposer de la location longue durée pour nos chemises (ça se fait pour les voitures, pourquoi pas pour les chemises ?)
  • Proposer une garantie de réparation sur nos produits

Nos conseils pour acheter moins de vêtements

Même si les marques, les industriels et les institutions ont une grande (la majeur) partie des responsabilités dans cette consommation effrénée de vêtements. 

Il est également possible d’agir en tant que citoyen en réduisant sa propre consommation de vêtements.

Voici quelques conseils pour réussir à réduire votre consommation

  • Ne pas céder aux soldes ou aux offres promotionnelles

Black Friday, Cyber Monday … toutes ces opérations marketing ont pour but de nous faire consommer un maximum en jouant sur l’urgence. Le marketing de l’urgence favorise les achats impulsifs qui ne sont pas toujours (et même rarement) utiles et raisonnés.
Cela ne veut pas dire qu’il ne faut jamais rien acheter en promotion. Vous pouvez acheter une pièce en promotion si vous en avez vraiment besoin et qu’elle vous sera utile (il ne faut donc pas que ce soit la promotion qui vous ai donné envie d’acheter 😉 ).

  • Prendre soin de ces vêtements

On a tendance à parfois négliger les vêtements que l’on possède déjà, pourtant plus on prend soin de ces vêtements, plus ils ont de chance de nous durer longtemps.
Nos quelques conseils : lisez bien les étiquettes d’entretien, évitez au maximum le sèche linge, limitez la vitesse d’essorage, lavez moins souvent (on ne parle pas des sous-vêtements ou t-shirts mais plutôt des pulls, vestes ou pantalons).

  • Choisir des vêtements de qualité

Plus nos vêtements durent longtemps et moins nous avons besoin d’en acheter. Il est donc important de choisir des vêtements de qualité.

Attention, un prix élevé n’est pas toujours synonyme de qualité. Le meilleur moyen est d’essayer et de toucher directement le produit. Si c’est un site e-commerce, privilégiez les sites qui donnent de nombreuses informations sur leur méthode de fabrication. 

0 0 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments